Les actus

Alamercery
IMG_0274GL

Alamercery : Provence Rugby/Stade Toulousain, une affaire de famille

Dimanche, les Alamercery du Provence Rugby prendront la route de Pézenas pour affronter ceux du Stade Toulousain, entraînés par Nicolas… Tranier, le frère de Laurent, trois-quart centre aixois. C’est ce qui s’appelle une occasion immanquable pour lancer cette affiche prestigieuse. Et partir à la rencontre de Tranier, version Nicolas.

nicolas tranierPur produit haut-garonnais, Nicolas Tranier est d’abord passé par les équipes jeunes du Stade Toulousain, avant de poursuivre son chemin en Espoirs du côté du SU Agen. Du retour sur les bords de la Garonne, à Blagnac, il foule pendant quelques temps les pelouses de Fédérale 1. Sa carrière de joueur terminée, c’est avec un brevet d’entraineur en poche qu’il intègre l’encadrement des Alamercery du « Stade ». Chez les Tranier, le rugby est une affaire de famille, si bien que pour sa première saison sur le banc de touche, l’aîné a sous ses ordres le cadet.

« Je viens à Aix dès que possible« 

Un petit frère que Nicolas n’a pas perdu de vue, loin de là même. « Je fais plus que suivre les résultats de Provence Rugby du coin de l’oeil, assure-t-il. Avec Laurent, on se téléphone très régulièrement, notamment pour débriefer et refaire les matchs. » Malgré la distance qui sépare les deux villes, ce dernier essaye de venir « dès que possible ». « Avec les matchs le weekend, ce n’est pas toujours simple d’avoir du temps, mais j’ai eu la possibilité de venir voir deux rencontres à Aix-en-Provence cette saison », explique l’entraineur toulousain, qui a également profité du déplacement du XV aixois à Auch pour prendre place en tribunes.

Côté terrain, l’équipe entrainée par l’aîné des Tranier a terminé deuxième de sa poule, mais reste sur « deux défaites consécutives à Brive (21-17) et contre Agen (18-19) pour terminer la saison ». En dépit de ces résultats, le coach stadiste reste sûr des forces de son équipe : « nous avons un groupe de 32 joueurs, donc un bon réservoir dans lequel puiser, explique-t-il. Tout au long de la saison nous avons beaucoup fait tourner notre effectif  et les joueurs ont répondu présent. L’objectif reste, avant tout, la formation des jeunes pour qu’ils puissent continuer leur progression chez nous et intégrer les Espoirs dans quelques années ». 

« Laurent ne m’a donné aucune information« 

S’il aborde sereinement ce 1/8ème de finale, l’entraîneur occitan ne sous-estime absolument pas les joueurs de Nicolas Mestre. « Ils ont terminé à la deuxième place d’une poule très relevée avec des beaux résultats, notamment à l’extérieur. On s’attend donc à un match très difficile. Lors des rencontres à élimination directe, il faut s’attendre à un duel dans la conquête et le jeu au sol. Deux secteurs qui seront sûrement les clefs du match ». 

Mais Nicolas l’assure, « je n’ai obtenu aucune information de la part de Laurent et puis ça le placerait forcément dans une position délicate vis-à-vis de son club (rires)« . 

Une chose est sûre, Laurent aura le sourire, dimanche en fin d’après-midi. Soit pour la victoire des Noirs soit pour celle de son frère. Verdict vers 17 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *