Les actus

F1 Elite
bourg-en-bresse

Provence Rugby 25 – 20 Bourg-en-Bresse : Les Noirs ont eu chaud

Alors qu’on les sentait dominateurs, les Noirs ont finalement tremblé jusqu’à la fin. Mais l’essentiel est là : avec ce succès, les joueurs de Patrick Pezery et Ged Fraser ont pris 18 points sur les 5 derniers matchs. Ils solidifient leur deuxième place et reviennent même à trois longueurs du leader Chambéry, défait à Bourgoin (26-21).

 

FICHE TECHNIQUE

Provence Rugby 25 – 20 Bourg-en-Bresse (BD). Stade Maurice-David. Arbitre : Benoit Rousselet. Temps agréable. Terrain humide. Score à la mi-temps : 17 – 10. Pour Provence Rugby : 3 essais (Brousse 11′, Mondoulet 28′, Labarthe 55′), 2 transformations (Massip 11′, 28′) 2 pénalités (Massip 34′, 70′). Pour Bourg-en-Bresse : 2 essais (de pénalité 40′, Doucet 51′), 1 transformation (Maiquez 52′), 2 pénalités (Maiquez 16′, 48′).

Composition des équipes

Provence Rugby : Aguero, Tuapati, Loukia – Mondoulet, Kbaier – Beal, Lockley, Malet – Courtet (m), Lespinas (o) – Vakacegu, Giordano, Brousse, Labarthe – Massip. Remplaçants : Beziat, Moreno Rodriguez, Santoni, Molcard, Cibray, Sola, Zambelli, Make.

Limoges : Drancourt, Jullien, Rochet – Veyret, Navickas – Bornuat, Buatier, Mondoulet – Maiquez (m), Gros (o) – Doucet, Doy, Perrin, Cailleaud – Dupont. Remplaçants : Traversier, Michalik, Lombard, Barrera, Ravier, Bourlon, Santallier, Harmse.

 

LE SCENARIO

A la demi-heure de jeu, les Noirs mènent 17-3 et on se dirige vers un cavalier seul de la part de Cédric Beal et de ses coéquipiers. Deux essais, par Charles Brousse et Jérome Mondoulet, l’ex-Bressan, ponctuent cet avantage. Le premier, inscrit par le trois-quart centre aixois, est même magnifique avec, à la base, une touche, un redoublement de passes qui crée le décalage, et Charles Brousse qui se retrouve seul à l’opposé. Ils étaient même trois à pouvoir conclure cette action tellement l’offensive avait déstabilisé la défense adverse. Peu après, c’est donc Jérome Mondoulet, dont le frère, Loïc, avait dû sortir en tout début de match, qui concrétise la domination provençale au terme d’un mêlée qui emporte tout sur son passage.

Juste avant la pause, le vent commence cependant à tourner avec cet essai de pénalité accordé aux Violets par Benoit Rousselet, l’arbitre de la rencontre, qui juge, correctement, un en-avant volontaire de la part de la défense aixoise. 17-10 à la mi-temps, l’écart au score ne témoigne pas franchement de la supériorité aixoise.

bourg

Ce qui donne confiance, quand vient la reprise, aux Burgiens ! Quasiment d’entrée, Doucet marque au bout d’une contre-attaque au long cours, et les Violets passent même devant suite à une pénalité de l’adroit Maiquez… Navickas et sa bande sont alors tout proche de refaire le coup de leur remontée fantastique réalisée sur la pelouse d’Albi.

Mais dans la foulée, après une percée de Florent Massip, Théo Beziat et Eddy Labarthe se présentent face au dernier défenseur adverse, le premier sert parfaitement le second qui inscrit son 42ème essai en Noir sur ce 2-contre-1 parfaitement exécuté. Salvateur. Une dernière pénalité de Massip donne un peu d’air aux Aixois, même si l’USBPA pilonne l’en-but aixois dans les ultimes instants. Patrick Pezery exhorte alors le public à soutenir les siens. Solidaires, les Noirs ne lâchent rien et ramènent finalement les 4 points de la victoire. Bourg-en-Bresse récolte quant à lui en point de bonus défensif mérité.

Ils se sont fait peur, certes, mais les Noirs signent un succès au combien important. D’autant que Chambéry s’est incliné du côté de Bourgoin, et que les Noirs reviennent, du coup, à trois longueurs des Savoyards.

 

UN HOMME DANS LE MATCH / Jérôme Mondoulet

Il était forcément au centre des débats. Non seulement parce qu’il affrontait son frère mais en plus parce qu’il défiait son ancien club. Et Jérome Mondoulet a confirmé qu’il est en train de sérieusement trouver ses marques au sein du collectif provençal. Impérial en touche, hyper actif dans le travail de l’ombre, il est aussi largement impliqué sur le premier essai avec cette passe superbe sur un pas. Il inscrit ensuite lui-même le deuxième essai aixois après que le paquet d’avants eut dominé son homologue en mêlée fermée. Une prestation pleine pour Jérome Mondoulet.

mondoulet

LA REACTION / « Il faut de la patience« 

Patrick Pezery (entraîneur des avants de Provence Rugby) : « On est sorti un petit peu de ce qu’on s’était dit et qu’on avait réussi à faire au début. On s’est nous-même compliqué la tâche, et on n’a pas su tuer le match lorsqu’il fallait le faire. Oui, j’ai le sentiment qu’il faut du temps à cette équipe. C’est un nouveau projet qui démarre. Il y a de nouvelles choses en place, de nouveaux joueurs. Il faut que tout ça prenne, il faut de la patience »

728x90-pr-tarbes

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *