Béziers 31 - 15 Provence Rugby : dans le dur - Provence Rugby

Les actus

Pro D2
defaite_beziers

Béziers 31 – 15 Provence Rugby : dans le dur

 Les Noirs ne parviennent pas à sortir de la mauvaise spirale actuelle. Ils s’inclinent sur la pelouse de Béziers logiquement. Les locaux prennent le bonus offensif et doublent Provence Rugby au classement.
provence

FICHE TECHNIQUE

Béziers 31 – 15 Provence Rugby. Score à la mi-temps : 13 – 06. Arbitre : Julien Castaignède. Pelouse en excellent état.

Pour Béziers : 3 essais (Gimeno 1′, Barrère 59′, Saldadze 79′), 3 transformations (Latorre 2′, 79′), 4 pénalités (Latorre 32′, 38′, 49′, 56′). Cartons : Fernandes (jaune, 36′).

Pour Provence Rugby : 5 pénalités (Massip 13′, 26′, 46′, 51′, 69′). Cartons : Navrozashvili (jaune, 36′), Burotu (jaune, 37′), Zambelli (jaune, 75′).

provence

Composition des équipes

Béziers : Fernandes, Esteriola, Hagan – Eames, Madigan – Bitz, Wilkins, Koen – Bisman (m), Latorre (o) – Plazy, Poï, Gimeno, Espeut – Zenon. Remplaçants : Saldadze, Best, Barrere, Goillot, Uruty, Ebersohn, Fincham.

Provence Rugby : Corbel, Jammes, Loukia – Mondoulet, Le Devedec – Annetta, Guiry, Malet – Darbo (m), Radosavljevic (o, cap.) – Lacelle, Burotu, Belan, Guigon – Massip. Remplaçants : Laget, Ishchenko, Djossou, Bonnin, Bau, Zambelli, Lavernhe, Navrozashvili.

provence

LE MATCH

  • La rencontre démarre sans Bertrand Guiry. Le troisième-ligne aixois, prévu comme titulaire, est touché aux ischios à l’échauffement et c’est Karl Malanda qui attaque la rencontre, numéro 7 sur le dos.
  • Les Noirs débutent la rencontre avec, forcément, l’idée d’une meilleure entame que face à Oyonnax dimanche dernier, mais il n’en est rien. La première passe de Ludovic Radosavljevic est interceptée plein axe et Gimeno file entre les perches. Entame cauchemar (7-0, 1′).
  • Pourtant, les débuts aixois ne sont pas si mauvais. Quelques brèches sont trouvées, par Thomas Guigon notamment, et l’alignement provençal vole trois ballon à son homologue. La défense est en place et Béziers commet des erreurs techniques. Sans être de haute volée, les débats sont équilibrés. Flo Massip passe deux pénalités qui ramènent les Noirs à 7-6 (26′)
  • Et puis les Noirs, que Fabien Cibray attendaient au tournant dans le domaine de la discipline, retombent dans leurs travers en fin de premier acte. Navrozashvili en mêlée (tout comme son vis-à-vis) et Burotu pour un déblayage illégal, prennent un carton jaune. Latorre passe ainsi deux pénalités qui permettent aux Héraultais d’atteindre le repos avec 7 points d’avance (13-6).
  • La seconde période ne va être guère enthousiasmante côté aixois. Les Biterrois vont même accentuer leur domination. Les entrants provençaux tentent d’apporter du dynamisme mais, globalement, c’est trop peu. Les locaux concluent une première épreuve de force par Barrère face à Lacelle (59′).
  • Malheureusement, les Noirs ne parviennent pas à se montrer beaucoup plus disciplinés que la semaine dernière. Thibaut Zambelli prend même un carton jaune, le troisième pour Provence Rugby.
  • Dans le sillage de Jonathan Best, qui a fait beaucoup de bien au pack biterrois, les héraultais trouvent de l’avancée sur des mauls dominateurs. C’est sur l’un d’entre eux que Saldadze solde la rencontre en toute fin de match avec un troisième essai synonyme de bonus offensif.
  • Béziers s’impose finalement 31-15 et double Provence Rugby au classement. La rencontre face à Angoulême, dans 15 jours, devient capitale pour retrouver de la confiance.

Commentaires (2)

  • ¨tifrere dit :

    Encore un match de perdu, trop d’indisciplines. Cela coûte cher et 0 point.
    Heureusement FLO assure toujours, sinon c’est la correction.
    ROUEN 37 contre OYONNAX, et AIX en prend 39 contre OYONNAX.
    Il faut réagir LES NOIRS, vous en avez les moyens et PROVENCE RUGBY, vous en donne de plus en plus chaque année.
    Alors contre SOYAUX ANGOULÊME, on assure la victoire bonifiée, car à ROUEN c’est pas gagné!!!
    ALLEZ LES NOIRS.

  • Thierry dit :

    En tant que supporter on aimerait supporter, mais ces comportements de l’équipe, de certains joueurs et du coach nous font passer de bien mauvaises soirées. Avec ce niveau de jeu, si on termine 14eme, on pourra s’estimer heureux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *