Compte-rendu : Provence Rugby 21 - 22 Rouen - Provence Rugby

Les actus

Pro D2

Compte-rendu : Provence Rugby 21 – 22 Rouen

Manquant de réalisme, Provence Rugby s’incline à Maurice-David face à un Rouen hyper efficace de son côté. Pour la quatrième fois consécutive, la rencontre se joue à la dernière minute et Florent Massip a eu la transformation de la gagne. Mais celle-ci n’est pas passée. Si l’état d’esprit a été positif, les maladresses ont plombé un éventuel résultat positif ce soir. Rendez-vous à Carcassonne dans 15 jours.

 

FICHE TECHNIQUE

Provence Rugby 21 – 22 Rouen. Score à la mi-temps : 3 – 13. Arbitre : Pierre Bru. Stade Maurice-David. 4.365 spectateurs.

Pour Provence Rugby : 2 essais (Nkinsi 67′, Massip 79), 3 pénalités (Massip 13′, 41′, 51′), 1 transformation (Massip 67′). Cartons : Piazzoli (15′, jaune)

Pour Rouen : 1 essai (Wooching 16′), 4 pénalités (O’Leary 26′, 47′, Michallet 60′, Lydon 73′), 1 transformation (O’Leary 17′), 1 drop (Lydon 40′). Cartons : Vincent (jaune, 24′).

 

Composition des équipes

Provence Rugby : Lolohea, Kessler, Tagi – Dufour, Nkinsi – Piazzoli, De la Vega, Viiga (cap.) – Bau (m), M. Bonnin (o) – Bouhedjeur, Marrou, Brousse, Bly – Massip. Remplaçants : Jammes, Soave, Clerc, D. Bonnin, Tarel, Bezy, Navizet, Loukia.

Rouen : Asieshvili, Dorey, Dahir – Leleu, Cazac – Wooching, Vincent, Mapapalangi – Nicolas (m), O’Leary (o) – Megdoud, Jackson, Lafond, Surano – Lydon. Remplaçants : Bonnot, Fournier, Astle, Ndiaye, Lezat, Michallet, Luatua, Clamy-Edroux..

 

 

  • En première période, les Noirs vont connaitre pas mal de difficultés pour concrétiser leurs occasions, au contraire des Rouennais. Il y a d’abord deux tentatives manquées par Florent Massip face aux perches et puis trois belles opportunités, à 5 mètres de l’enbut, anéanties par des en-avants.
  • Côté rouennais c’est tout l’inverse. Sur la première opportunité qui suit la sortie de Piazzoli sur carton jaune, Wooching aplatit. Du moins, c’est ce que juge l’arbitre, monsieur Bru, après consultation de la vidéo. Pourtant, le ballon avait semblé rebondir très haut, ce qui peut paraitre étonnant si une main a réellement exercé une pression sur la ballon… Bref, ce sont les Normands qui déclenchent les hostilités, et même si Florent Massip avait ouvert le score (3-7, 16′).
  • Les visiteurs vont eux aussi ensuite prendre un carton jaune, pour un geste anti-sportif de Vincent (24′). Mais les Provençaux ne vont pas réussir à profiter de l’avantage numérique, parfois par erreur technique, parfois par erreur stratégique. Comme cette touche rapidement jouée alors que le pack aixois avait une belle occasion d’envoyer ses avants au combat et qui se transformait en une dangereuse contre-attaque pour les visiteurs.
  • Voilà, peu d’envolées dans cette première période même si l’état d’esprit des Provençaux aura été positif avec une nette envie de bien faire. Mais ce sont souvent de petites erreurs techniques qui ont contrarié ces bonnes volontés. Et puis c’est finalement sur une drop de Peter Lydon, claqué des 30 mètres, que les 30 acteurs rentrent au vestiaire sur le score de 3 à 13.
  • En deuxième période, les Noirs vont globalement reprendre le contrôle du match, en trouvant souvent de l’avancée, par Marrou notamment, ou grâce au jeu après contact de Luke Tagi, souvent dans les bons coups. Malheureusement, après chacune de leur marque, les Provençaux ont éprouvé un mal fou à sortir de leur camp, se retrouvant souvent sous pression.
  • Finalement, après un temps fort, c’est Hans Nkinsi qui trouvait la faille et s’arrachait pour aplatir à la 67ème minute et permettait à son équipe de revenir à 13-19.
  • L’artilleur normand, Peter Lydon, permettait ensuite aux Rouennais  de reprendre un peu d’air de quasiment 60 mètres (16-22) avant que les Noirs ne jettent leurs dernières forces dans la bataille. Il y a une première grossière faute normande – en-avant volontaire – qui valait bien un carton jaune à son hauteur mais pas l’essai de pénalité qui n’aurait pas été un scandale. Et puis cette dernière offensive concrétisée par Florent Massip, auteur d’une grosse seconde période, en bout de ligne (21-22)
  • Restait encore la transformation à réussir pour s’adjuger la victoire. Mais, complètement excentrée, celle ci était manquée par notre arrière, pourtant si souvent décisif. C’est donc, après Nevers, Béziers, Narbonne, une quatrième rencontre qui se joue à la dernière minute pour les Noirs. Et une seconde défaite consécutive à domicile malheureusement.
  • Après une semaine de trêve, nos joueurs iront à Carcassonne pour tenter d’inverser la tendance. Ce sera donc dans 15 jours.

Commentaires (5)

  • Thierry dit :

    Merci d’avoir réparé la sono de la tribune est.
    Sinon, et bien on espère que staff et joueurs vont se mettre à travailler dans le même sens, sinon la saison va être pénible

  • Jaffré B dit :

    Quand verrons nous jouer Flanquart, Selponi et le retour de Betham ?

  • FUENTES Louis dit :

    Oups ! D’accord avec Max. Nous nous mettons déjà en danger pour le reste de la saison après deux matchs à la maison contre deux équipes réputées plus faibles.
    Certes, on peut argumenter sur des décisions contestables de l’arbitrage, mais quid des nombreuses fautes de main, et du manque de rapidité des Noirs pour s’aligner en touche alors que nous avons toujours été menés au score.
    Il va falloir se bouger pour le deuxième bloc, sinon, nous allons avoir rapidement mal à la tête !!!!

    Allez les Noirs !!

  • Guy R. dit :

    Que de ballons perdus, entre les pénalités trop nombreuses subies et la tactique des chandelles de relance défaillantes. Nous sommes privés de ballon. Encote une grosse déception sachant que nous n’avons pas encore joué les gros. Des séances d’entraînement encore et encore pour progresser. ALLEZ LES NOIRS

  • Max dit :

    Bonsoir
    Quand on commence à jouer à la 65eme minute on ne peut pas gagner un match !
    Je ne sais pas si l’entraîneur des arrières se rend compte que nous n’avons pas de charnière…. C’est grava parce que ça fait longtemps que ça dure
    Résultat : un énorme gâchis du travail des avants. Et des arrières de qualité qui attendent le ballon
    Mr Mauricio, il faut prendre le problème en main !
    Allez les noirs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *