Les actus

Pro D2
PR-USM-13

L’œil de la presse : “valider cette jolie prestation face aux Aixois”

Florent Duprat, journaliste à la Dépêche du Midi, chargé de couvrir l’actualité de l’US Montalbanaise, nous éclaire sur la première rencontre de ce sixième bloc, qui opposera Provence Rugby à Montauban.

header-billetterie-montauban

Quelle est la dynamique de Montauban depuis le début d’année ?
p
Eh bien avec leur bon début d’année 2020, notamment leur match face à Valence-Romans, on s’est dit que ça partait sur de meilleures bases que l’an dernier. Ils avaient également réussi à prendre le bonus défensif à Biarritz à la dernière seconde. L’USM arrive à prendre six points sur les dix sur ces deux rencontres, mais derrière ils s’effondrent, il y a eu un gros coup d’arrêt et le contenu était décevant. Face à Oyonnax, par contre, l’équipe à fait un très bon match, notamment les « gros ». La défense a tenu le choc face à une très bonne équipe du championnat. Maintenant le but pour Montauban c’est de gratter le maximum de points à l’extérieur et valider cette jolie prestation face aux Aixois.
p
Comment expliquer cette irrégularité ?
p
Elle provient, à mon avis, de l’épisode du staphylocoque qui a d’ailleurs repoussé la rencontre face à Provence. Ils n’ont ensuite jamais su prendre le rythme d’un enchaînement de quatre matchs et il y a eu une pause en septembre/octobre qui leur a fait du mal je pense. La fin d’année 2019 s’est soldée par une grosse série de défaites ce qui a fait douter le staff et l’équipe. Finalement, en 2020, il y a eu un souffle nouveau dû à lourde défaite face à Soyaux, on sent une équipe qui prend ses repères depuis. Certains joueurs commencent à enfin faire avancer le tout. La confiance commence à revenir et l’USM redevient dangereux. Après il faut voir s’ils vont confirmer leur bonne dernière performance et réussir à enchaîner deux victoires.
p
De quels joueurs Provence Rugby devrait-t-il se méfier ?
p
D’abord le deuxième ligne Evrard Dion Oulai qui fait vraiment la différence physiquement. C’est un peu le tracteur de l’équipe, à chaque ballon il arrive à avancer. Ensuite il y a des cadres comme l’arrière Jérôme Bosviel qui est le meilleur réalisateur du championnat. Sans lui je ne sais pas où serait l’USM mais sans doute pas à la même place. Même si tout ne repose pas sur un seul homme, bien sûr, il fait également beaucoup de bien face aux perches, contre Oyonnax par exemple. Enfin le capitaine Stéphane Munoz, qui est très présent, pèse vraiment sur la défense. Finalement il y a quelques joueurs comme ça qui sortent du lot mais quand ça fonctionne bien, c’est vraiment collectivement qu’ils arrivent à faire la différence.
p
montauban
p
Au niveau du staff de l’USM il y a du nouveau, le club a accueilli un nouveau manager sportif…
p
Le club vit une saison de transition. Avant l’arrivée du manager sportif il y a surtout eu la venue d’un nouveau Président en novembre, Jean-Claude Maillard, qui a investi plus d’un million d’euros dans le club. Et derrière il y a évidemment des changements structurels avec la nomination de Florian Ninard depuis début février. Cela fait du coup partie du projet Maillard qui vise à faire monter l’USM en Top14 d’ici cinq ans. C’était aussi une demande des coachs de créer ce poste.
p
Comment cette arrivée a-t-elle été accueillie ?
p
Au niveau de la forme, elle a pu déranger, pas sur le fond. L’arrivée de Ninard a été annoncée au même moment aux joueurs qu’aux entraîneurs, c’est plus ça qui a fait « grincer des dents ». Mais ce n’est qu’un petit souci de communication. Après, visiblement, cela s’est arrangé. Pour ce qui est des joueurs, ils l’ont clairement dit, ça ne les regarde pas. Eux, sont concentrés sur leurs matchs.
p
Que pensez-vous de ce renfort ? 
p
Il y avait besoin d’une personne comme ça, de terrain, qui est là à 100% pour le club. Le Président ne peut pas être là tout le temps, il doit gérer son entreprise également. Après ça peut être surprenant que ce soit Ninard qui ait été nommé au vu de son CV qui n’est pas forcément long comme le bras. Il a eu une expérience de coach en tant qu’entraîneur des skills à Bourgoin pendant deux ans environ et a été manager en Fédérale 1 pendant un an.
provence
montauban

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *