Colomiers 27 – 19 Provence Rugby : le rebond toujours pas favorable

Les Noirs s’inclinent sur la pelouse de Colomiers. Si leur visage a été séduisant, les aléas leur ont été une nouvelle fois fatals. Au premier rang desquels les blessures aussi prématurées que sérieuses de Naioko et Levy. Tous deux sortis sur la même action après un quart d’heure de jeu… Mais Dax a aussi perdu.

 

La fiche technique

Colomiers 27 – 19 Provence Rugby. Vent important. Terrain en parfait état. 15000 spectateurs environ. Arbitre : Cédric Clave. Score à la mi-temps : 17 – 13. Pour Colomiers : 3 essais (Maurino 11′, Sitauti 15′, Inigo 57′), 3 transformations (Lafage 11′, 32′, Hilsenbeck 57′), 2 pénalités (Lafage 25′, 48′). Pour Provence Rugby : 1 essai (Munoz 16′), 1 transformation (Cecot 16′), 4 pénalités (Levy 5′, Cecot 36′, 53′, 66′).

Composition des équipes

Colomiers : Weber, Rioux, Castellina – Bezian, Memain – Onambele Mbarga, Puech, Macovei – Inigo (m), Lafage (o) – Sitauti, Nicot, Maurino, Bolakoro – Saout. Remplaçants : Turashvili, Dubois, Panizzo, Bitz, Piron, Hilsenbeck, Cazenave, Roux.

Provence Rugby : Ndiaye, Tuapati, Assi – Nasiga, Navickas – Verdy, Munoz, Bornman – Cecot (m), Bouillon (o) – Naioko, Swanepoel, Mika, Caneda, Levy. Remplaçants : Lescadieu, Zakashvili, Molcard, Potente, Berger, Marrou, Labarthe, Moreno Rodriguez.

 

Le contexte

Mêmes enjeux que la semaine dernière entre une équipe, Colomiers, qui doit absolument gagner pour continuer de croire en une qualification pour les phases finales et une autre, Provence Rugby, qui doit ramener quelque chose en vue de son objectif maintien. Ces deux équipes n’ont gagné qu’un seul de leurs six derniers matchs mais Provence Rugby, de son côté, veut accentuer une dynamique de 6 points pris lors des 3 derniers matchs. Pour cette rencontre, Marc Delpoux et son staff ont pratiqué du turnover en changeant 8 joueurs au coup d’envoi avec, notamment, la première titularisation de Sonny Cecot cette saison. En bas de tableau, Dax se déplace à Biarritz et entre les Landais et les Provençaux, ceux qui ramèneront des points de cette rencontre à l’extérieur feront assurément une bonne opération.

 

Le scenario

Belle première mi-temps des Provençaux qui ne lâchent pas prise face à des Columérins plus costauds. Cette 16ème minute en est incontestablement le tournant. Si Evi Naioko perce et permet à Florian Munoz d’aller inscrire son premier essai chez les professionnels, dans le même temps, deux Aixois se blessent : Lucas Levy, remplacé par Marrou avec un Swanepoel qui glisse à l’arrière, et ce même Evi Naioko, visiblement touché à la cuisse. Remplacé par Labarthe. Si Marc Delpoux avait l’idée de faire du coaching en seconde période, c’est râpé. C’est contraint et foré qu’il doit procéder à un double changement. Du côté de la mêlée, les Noirs sont bousculés en début partie mais rétablissent les débats au fur et à mesure que le temps passe. Et on ne voit pas comment leur énorme poussée ne méritait pas une pénalité sur la sirène… Tant pis, deux essais encaissés mais une défense plutôt bien en place, reflètent bien la légère domination columérine dans ce premier acte. En tout cas, on a beaucoup aimé cette volonté manifeste de produire du jeu à la main. Et pourvu que les Noirs parviennent à rester collé au score…

En deuxième mi-temps, la domination columérine est plus pressante. Les Noirs ont davantage de mal à sortir de leur camp même si les belles intentions demeurent. Cecot est impecable au pied et permet de revenir légèrement avec cette pénalité qui frôle les 50 mètres. Malheureusement, la feinte de passe qui envoie Inigo à l’essai est fatale. La fin de match est débridée entre deux équipes qui cherchent le bonus. Mais au final, les Noirs n’obtiendront pas ce qu’ils étaient venus chercher. A cause, notamment, d’une trop gros déficit dans les airs, que ce soit en touche, dans les zones critiques en particulier, ou dans le jeu courant avec un très grand nombre d’en-avant sous les chandelles.

Colomiers s’impose 27 à 19, mais les Noirs auront rendu une bonne copie, surtout en première mi-temps, le coaching prématuré ayant quelque peu bouleversé les plans du staff technique.

 

Un homme dans le match / Sonny Cecot

Pour sa première comme titulaire en Pro D2, Sonny Cecot aura rendu une belle copie avec un sans faute face aux perches, dont une pénalité très lointaine et une transformation en coin. Dans le jeu, le demi-de-mêlée du centre de formation s’est efforcé de jouer simplement, un peu moins à l’instinct qu’à l’accoutumée, mais ses choix ont été bons. Pas beaucoup de prises de risque mais quoi de plus normal ? Une bonne performance pour le jeune numéro 9.

 

Les conséquences

C’est le statu quo. Dax rentre bredouille de Biarritz, idem pour Provence Rugby qui repart à vide de Colomiers. La pression va encore monter d’un cran vendredi prochain alors que les deux équipes seront à domicile. Trois points de retard et 5 matchs à disputer, l’équation ne bouge pas beaucoup ce soir. Affaire à suivre donc…

 

La réaction

« une nouvelle fois, on ne peut pas faire de coaching »

Marc Delpoux (entraîneur général Provence Rugby) : « (sur la performance de son équipe) Comme à chaque fois depuis quelques semaines, c’est encourageant… On progresse partout, dans tous les secteurs. Après, on savait qu’on serait en difficulté dans le domaine de la touche puisqu’on était partis sur une configuration sans Ross Skeate ni Lucas Guillaume. On avait opté pour une configuration assez basse pour récupérer des ballons au sol. Ça a bien fonctionné, même si le déficit en touche en 2ème mi-temps a fait qu’on a pas pu maintenir la pression. (sur les changements rapides) Ça fait râler parce qu’une nouvelle fois, on ne peut pas faire de coaching. Flo Munozsort à la mi-temps parce qu’il n’y voit plus d’un oeil, on perd deux trois-quarts au bout d’un quart d’heure… C’est catastrophique parce qu’on avait plus que Julien Berger sur le banc pour amener de la vitesse mais sur le terrain on avait notamment Constantine (Mika) et Sylvain (Bouillon) qui revenaient de blessure et Swanie qui avait une gêne au genou. (sur le classement qui ne bouge pas) C’est ce que j’ai dit aux joueurs. Ils sont déçus bien sûr parce qu’on est qu’à une pénalité du bonus. C’est ce qui fait râler… »

 

Galerie photos :

Partager cet article sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Ces articles pourraient vous intéresser :

A la une, Équipe Pro

12/06/2024

🔴 OFFICIEL : Philippe Saint-André deviendra Directeur Sportif à partir de la saison 2025/2026

Provence Rugby annonce l arrivée de Philippe Saint André comme Directeur Sportif à...

A la une

10/06/2024

Fête des Pères : -15% sur toute la boutique !

Offrez du Provence Rugby pour la Fête des Pères Jusqu rsquo au mercredi...

Blog, Équipe Pro, A la une

07/06/2024

Léo Drouet Provençal du mois de mai

Le doublé pour Léo Drouet Après avoir été élu au mois d rsquo...

Équipe Pro, A la une

05/06/2024

Elisez le Provençal du mois de mai !

Chers supporters le moment est venu d rsquo élire le Provençal du mois...

Blog, A la une

04/06/2024

EN 2024/2025, OPTEZ POUR LA FORMULE ABONNEMENT !

La campagne d abonnement pour la saison 2024 2025 est ouverte nbsp Si...

A la une, Blog

03/06/2024

MERCI

Alors que cette saison 2023 2024 a pris fin jeudi dernier nous tenions...

Deviens un

Provençal

Ne manque plus aucune information sur ton club de rugby préféré en t’inscrivant à notre newsletter dès maintenant!