Provence Féminine : une équipe pour notre territoire

Le projet n’en est plus un. Dès demain, jour de reprise de l’entraînement, Provence Rugby s’associe avec le SMUC et l’AUC pour former Provence Féminine. Et jouer, à terme, un rôle prépondérant dans la hiérarchie du rugby féminin français, en emmenant un immense territoire derrière elle. Aujourd’hui, tout est ficelé : du patronyme à la couleur des maillots en passant par l’organisation des entraînements. Point par point, Guillaume Gambaro, référent de la section, détaille les grandes lignes du projet.

 

 

La genèse du projet

 

« Composer une équipe performante au sein de notre territoire, c’est une idée qui germe depuis quelques années. De notre côté, avec seulement quelques saisons d’existence et uniquement une équipe à 7, nous n’étions pas prêts. Aujourd’hui, avec une saison à XV derrière nous, le projet est plus cohérent. Il y a l’envie des dirigeants, des staffs et puis aussi une obligation fédérale : avoir une équipe réserve (à 7 ou à 15) pour tous les clubs qui jouent à XV. Nous nous étions rapprochés de Saint-Maximin et l’AUC pour pouvoir répondre à ses obligations. Le SMUC, de son côté, n’avait pas la capacité d’avoir cette équipe réserve. C’est tout naturellement que nous nous rapprochons. L’idée, c’est de créer un projet féminin sur le long terme : amener des filles au plus haut niveau possible ».

 

L’identité

 

« Nous nous appellerons Provence Féminine, en ajoutant la nomenclature fédérale « Rassemblement ». C’est un nom qui est choisi en concertation entre les présidents des clubs concernés. Au niveau des couleurs, chaque club avait du noir sur son maillot, ça tombe bien. Le SMUC et Provence Rugby ont sensiblement les mêmes couleurs. Noir, gris et blanc seront nos couleurs ».

 

Les entraînements

 

fem2« La reprise des entraînement aura lieu demain. Nous aurons une équipe à 15 séniors, une équipe à 7 séniors et une équipe à 7 Cadettes, avec pour chacune de ces équipes, un staff dédié. Il y aura un entraînement, pour un premier groupe, le lundi à 19h30 à Marseille, à Saint-Menet, plutôt dédié à des joueuses universitaires, débutantes voire Cadettes. En parallèle, nous aurons la même chose sur Aix-en-Provence, sur les terrains de l’AUC, au Val de l’Arc, à 18 heures. C’est aussi un groupe qui intègrera les débutantes. Le mardi, à Jean-Bouin (Marseille), à 19h30, ce sera le groupe à 15 avec l’ossature de l’équipe première. La même chose sur Aix-en-Provence, le jeudi soir à 19h30, mais avec l’ensemble des groupes. Toutes les filles concernées par le rugby sur Aix et Marseille se retrouveront à Maurice-David à ce moment-là ».

 

L’encadrement

 

« Les entraîneurs sont eux aussi issus de ces trois clubs. Lucas Martinez vient du SMUC, il aura la charge des avants de l’équipe à 15 et je m’occuperai des trois-quarts. Nous aurons aussi, très certainement, des intervenants spécialistes de Provence Rugby.

Lionel Ruiz aura la charge du groupe à 7, Pierre-Yves Labbe s’occupant des débutantes et des Cadettes. Il nous apporte un gros soutien sur la technique individuelle. Le jeudi, nous pourrons compter sur Marc Joachin, qui viendra avec les filles de Saint-Maximin en tutorat. Nous aurons aussi Laurence Brunel, qui s’occupait des Minimes cette année, et qui viendrait en renfort sur les Cadettes.

Clément Brusset, qui est arbitre au comité de Provence, s’occupera des universitaires et des Cadettes le lundi soir à Marseille, et nous apportera un soutien sur l’arbitrage. Enfin, Yvan Chovet interviendra comme prépa physique et nous sommes en discussion avec un ostéopathe. Nous avons un staff étoffé, ce qui est vraiment une bonne chose pour installer le projet».

 

L’effectif

 

« On attend de voir si l’ensemble des filles adhère au projet mais nous sommes entre 20 et 25 du côté du SMUC, entre 25 et 30 à Provence Rugby, une dizaine à l’AUC et une petite dizaine à Saint-Maximin. Nous espérons, en plus, une dizaine de Cadettes. L’effectif total de cette section féminine pourrait donc atteindre 80 joueuses».

 

Le bassin de population

 

fem3« Trois joueuses qui venaient de l’Entente Alpine la saison dernière souhaitent poursuivre l’aventure et viendront le jeudi. Elles viennent de Gap. En descendant vers le Sud, nous avons des joueuses habitant à Manosque, Pertuis, puis le bassin aixois en long, en large et en travers. Si on descend encore, des filles viendront de Martigues et enfin Marseille. C’est assez énorme. Ça demande un gros investissement de la part des filles. Pour certaines, cela demandera jusqu’à une heure de trajet pour aller s’entraîner. Mais c’est aussi ça le rugby féminin. Avec seulement 3% des licenciés de la FFR, ça demande un gros investissement ».

  

Un effet JO ?

 

« Nous fondons de grands espoirs sur les JO pour le développement du rugby féminin, ici, sur le territoire. Ces JO tombent bien pour nous et nous espérons que des joueuses nous rejoindrons grâce à cet événement. L’objectif, c’est, d’ici 3 ans, alimenter notre équipe seniors grâce à notre équipe Cadettes, et être de plus en plus compétitifs ».

 

Les objectifs

 

« Il y avait trois groupes qui vivaient très bien : un à l’AUC, un au SMUC et un chez nous. L’objectif sera de les faire cohabiter, de créer une équipe solidaire. A la base, ce rassemblement, c’est la logique pour exister. Mais nous sommes fiers du maillot et du logo de l’équipe que nous allons représenter. C’est ça que nous allons essayer d’inculquer aux filles : être fières de porter le maillot de ce territoire. Pour nous, l’identité Provence Rugby prend tout son sens avec cette équipe féminine. Maintenant le but, ce sera de créer une émulation au sein de ce groupe reconstitué. 

Sportivement, nous sommes engagées en Fédérale 1 (la 3° Division Française). Nous avions joué un match amical contre l’équipe de France Militaire en juin où de belles choses avaient été entrevues. A nous de travailler pour bien figurer dans une poule qui s’annonce très compétitive ! ». 

 

Le sponsoring

 

« Pour l’instant, notre maillot est vierge, et nous sommes à la recherche de mécénat et de sponsoring. Du Var aux Alpes de Haute Provence, de Gap à Saint-Maximin et jusqu’à Martigues et Marseille, nous brassons un territoire immense pour une équipe sportive. Sans compter que, dans les prochaines années, les femmes joueront un rôle de plus en plus important dans un rugby qui est en train de se structurer… Si une entreprise veut marquer le coup, il y a forcément quelque chose à faire avec Provence Féminine. En termes géographiques, nous représentons un territoire très vaste et ce sera forcément une visibilité intéressante pour les entreprises qui nous soutiendront. Notre championnat nous emmenera jusqu’à Nice, Narbonne, Toulouse ou encore Pau, ce qui demande des moyens importants« .


ampouleLe calendrier – et par conséquent la poule – de notre équipe Féminines est sorti aujourd’hui. Pau, Toulouse, Chambéry, Nice, Gaillac… Comme prévu, le niveau s’annonce très relevé. Retrouvez le calendrier dans notre rubrique Equipes Jeunes en sélectionnant Féminines.

Galerie photos :

Partager cet article sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Ces articles pourraient vous intéresser :

Équipe Pro, A la une, Blog

26/05/2024

Coach Théo Hannoyer

Tandis que le club connaît ses meilleurs jours Théo Hannoyer actuellement blessé ne...

Blog

24/05/2024

Communication demi-finale : Places disponibles à midi aujourd’hui

Mise à jour Mais quel engouement Les quelques places disponibles pour la demi...

Blog

23/05/2024

🔴 OFFICIEL : Mathias Colombet sera Provençal la saison prochaine

Provence Rugby est heureux d officialiser la prolongation de Mathias Colombet pour deux...

Blog

20/05/2024

COMMUNICATION DEMI-FINALE : MISE A JOUR DES INFORMATIONS BILLETTERIE

Chers supporters Après une première session de vente aux populations désignées comme ayant...

Blog

20/05/2024

Merci !

Jeudi 30 mai Provence Rugby jouera la première demi finale de Pro D2...

Blog

20/05/2024

Demi-finale : ce sera le jeudi 30 mai

Qualifiés pour la première demi finale de PRO D2 de son Histoire les...

Deviens un

Provençal

Ne manque plus aucune information sur ton club de rugby préféré en t’inscrivant à notre newsletter dès maintenant!