Provence Rugby 23 – 29 Dax : le cauchemar

A cause d’une défense loin du niveau requis, les Noirs s’inclinent face à Dax. En plus de la victoire, l’essai encaissé après la sirène enlève même le bonus défensif aux Provençaux. Fatal dans la course au maintien ?

La fiche technique

Provence Rugby 23 – 29 Dax. Vent faible. Terrain gras. Temps frais. 3500 spectateurs. Arbitre : Adrien Descottes. Score à la mi-temps : 9 – 14. Pour Provence Rugby : 2 essais (Bornman 42′, Caneda 49′), 2 transformations (Levy 44′, 50′), 2 pénalités (Levy 18′, 21′), 1 drop-goal (Sola 30′). Pour Dax : 4 essais (Salle Canne 10′, S. Ternisien 33′, C. Ternisien 56′, Bau 81′), 3 transformations (Lacoste 11′, 34, Peyrelongue 82′), 1 pénalité (Lacoste 46′).

Composition des équipes :

  • Provence Rugby : Zakashvili, Lescadieu, Moreno Rodriguez – Skeate, Navickas – Longépée, Molcard, Bornman (cap.) – Berger (m), Sola (o) – Vakacegu, Mika, Hecker, Caneda – Levy. Remplaçants : Colliat, Ndiaye, Verdy, Potente, Cecot, Bouillon, Poujol, Assi.

 

  • Dax : David, Delonca, Dreyer – C. Ternisien, Tuineau – August, Restano, Taofifenua – Salle Canne (m), Peyrelongue (o) – S. Ternisien, Devade, Klemenczak, Bureitakiyaca – Lacoste. Remplaçants : Bethery, Faitotoa Asa – Bert, Coletta, Bau, Alcalde, Prat, Lakepa.

 

Le contexte

Il est très clair. Entre Provence Rugby, dernier, et Dax, avant-dernier, cette rencontre est primordiale. Si Tarbes a bien fait appel de la décision qui les rétrograde en Fédérale 1, un seul club devrait l’accompagner. Remporter cette rencontre sera le meilleur moyen pour ne pas être celui-ci. Entre les Landais, qui n’ont remporté qu’un seul succès à l’extérieur, et les Provençaux, qui viennent de battre, à domicile, Bayonne, Perpignan et Aurillac, les faveurs iraient plutôt aux locaux. Les coachs ont beau répéter qu’une défaite ne serait pas rédhibitoire en vue du maintien, il n’empêche que ce match est le plus important pour les deux clubs cette saison. L’enjeu tuera-t-il le jeu ?

 

Le scenario

Pour le spectateur lambda, cette rencontre aura été fantastique : 6 essais, du suspense à revendre et des renversements de situation à n’en plus finir… skeate dax provence rugbyPour le spectateur aixois, c’est un vrai cauchemar. Et a priori, on est bien réveillés… Après une première mi-temps durant laquelle on se demande comment ils ont pu encaisser ces deux essais (à rien) alors que, globalement, ils dominaient une équipe dacquoise pas bien dangereuse, les Noirs ont sombré au bout d’une deuxième mi-temps hitchcockienne. Jannie Bornman, suite à une accélération fulgurante, redonnait l’avantage au score à ses coéquipiers, parfaitement secondé par Lucas Caneda, dont la percée plein axe finissait entre les perches (23-17, 50′).

L’essai encaissé cinq minutes plus tard (Ternisien 56′), certainement entaché d’un en-avant de passe, confirmait les crantes nées de la première période : des plaquages manqués trop nombreux, des Noirs qui ne font pas mal à leurs adversaires dans les impacts et des en-avants maladroits qui gâchent pas mal de velléités. Et en face, une équipe dacquoise dont les moyens ne sont pas surhumains au contraire de leur volonté à toute épreuve.

Et puis, cette fin de match, donc. Depuis 25 minutes, les Noirs mènent 23-22. Les Landais jettent toutes leurs forces dans la bataille. Les Provençaux n’ont pas tenté deux pénalités difficiles et se retrouvent devant un gros temps fort dacquois. La sirène retentit et, au courage, Bau, poussé par ses avants, finit dans l’en-but. C’est ce que décide l’arbitre après avoir sondé son juge d’en-but. Pas évident mais telle est la décision arbitrale. Cruelle. Les visiteurs peuvent exploser dans un stade Maurice-David glacial…

 

Un homme dans le match    Ross Skeate

Après plus de 6 mois d’absence, le retour de Ross Skeate (photo ci-dessus) allait forcément être scruté. Propre, joueur, le deuxième-ligne aixois a rendu une copie très correcte pour son retour. A l’aise en touche, malgré une incompréhension avec le lanceur sur le 2ème essai dacquois, le Sud-Africain aura réalisé quelques placages positifs qui ont fait reculer l’adversaire. Son expérience a aussi été très utile dans le comportement du pack aixois. Hasard ou coïncidence, lorsqu’il est sorti, aux alentours de la 50ème minute, la prestation aixoise s’est détériorée avec un 12-0 encaissé. S’il est bien difficile de trouver des satisfactions dans cette soirée, la performance du deuxième-ligne en est une.

Les conséquences

Elles sont dramatiques pour les Noirs. Avec cette défaite face à leur principal concurrent direct, les hommes de Delpoux se retrouvent relégués à 6 points de leurs adversaires d’un soir. Reprendre 6 points aux Landais, qui vont aborder le sprint final bourrés de confiance, alors que les Provençaux n’ont pas remporté le moindre match à l’extérieur, relève désormais de l’exploit. Encore faudra-t-il se remettre d’un tel coup reçu sur la casquette…

 

La réaction

 

« Tant qu’il restera des matchs… »

 

Marc Delpoux (entraîneur général de Provence Rugby) : « Cette défaite fait mal parce qu’il ne fallait surtout pas perdre. Elle va nous compliquer la tâche. Elle est très dure à accepter. Trop de difficultés défensives pour espérer gagner aujourd’hui.

(sur les deux pénalités non tentées en fin de match) Si on ne les a pas tentées, c’est qu’on en n’avait pas les moyens. C’est un choix par défaut. Vous pouvez en tirez les conclusions que vous voulez par rapport à ça. Mais ce n’est pas là qu’on perd le match. On perd le match parce que défensivement on n’est pas en place. On était épuisés. Toutes les 10 secondes, on était obligés de sortir un mec : Moreno, Sola, Mika… On n’avait plus de solution de rechange, plus de gaz. Et aujourd’hui, Dieu sait que les Dacquois ont bien joué ! C’est notre secteur défensif qui a péché ! On prend deux essais sur deux ballons perdus. Surtout sur cette touche alors que depuis le début du match on était hyper souverain dans ce domaine. Et la plus facile, on la manque… Offensivement, on a vu aujourd’hui des choses très intéressantes mais défensivement, ce n’est pas possible d’être aussi défaillants…

Aujourd’hui, le maintien est très compromis. Mais il reste 10 matchs et tant qu’il restera des matchs, on va jouer à fond. On va espérer que les Dacquois auront des semaines moins faciles.  »

 

 

 

 


Provence Rugby Inside 20 par ProvenceRugby

Galerie photos :

Partager cet article sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Ces articles pourraient vous intéresser :

A la une, Blog, Équipe Pro

01/03/2024

Provence Rugby / Colomiers : l’après match

Groupe, état d’esprit et performances. Bilel Taieb et Mauricio Reggiardo décryptent ce Provence...

Blog, Équipe Pro, A la une

01/03/2024

Compte-rendu : Provence 27 – 18 Colomiers

C’était pourtant mal embarqué avec ces deux essais encaissés en première période contre...

Blog, Équipe Pro

29/02/2024

Ruck Magazine : votre programme de match

Chaque veille de match, retrouvez les toutes dernières infos sur la rencontre et...

Blog, Équipe Pro

29/02/2024

Compo : Nostadt de retour, Gambini dans la cage

Voici les 23 Provençaux qui défieront Colomiers, ce vendredi soir, au stde Maurice-David....

Blog, Équipe Pro

29/02/2024

Inga Finau, Provençal du mois de février !

C’est ce qui s’appelle doubler la mise ! Vous l’aviez déjà plébiscité au...

Blog, A la une

28/02/2024

Provence / Colomiers : votre soirée

La course à la phase finale se poursuit pour Provence Rugby ! 15...

Deviens un

Provençal

Ne manque plus aucune information sur ton club de rugby préféré en t’inscrivant à notre newsletter dès maintenant!