Provence Rugby 24 – 8 Tarbes : Toujours dans le coup !

En attendant le résultat du derby landais entre Dax et Mont-de-Marsan dimanche, les Noirs reviennent à deux points des Dacquois. Cette prestation aboutie contre Tarbes, avec 3 essais à la clé (24 à 8), démontrent que les Noirs ne sont pas morts. Loin de là. Et qu’ils ne lâcheront rien. Rendez-vous à Perpignan dans 7 jours. 

 

La fiche technique

Provence Rugby 24 – 8 Tarbes.Vent fort. Pelouse correcte. Arbitre : Thierry Mallet. Score à la mi-temps : 7 – 8. Pour Provence Rugby : 3 essais (Tuapati 7′, Sola 42′, Vakacegu 80′), 3 transformations (Cecot 7′, Sola 42′, 80′), 1 pénalité (Sola 75′). Pour Tarbes : 1 essai (Vunisa 37′), 1 pénalité (Poet 15′). Cartons jaunes : Veyret (49′) et Nemsadze (68′) pour Tarbes.

 

Composition des équipes

Provence Rugby : Ndiaye, Tuapati, Assi – Skeate, Navickas – Guillaume, Molcard, Bornman – Cecot (m), Sola (o) – Caneda, Swanepoel, Marrou, Labarthe – Bouillon. Remplaçants : Lescadieu, Zakashvili, Longépée, Potente, Clément, Vakacegu, Cestaro, Cotter.

Tarbes : Schuster, Costa Repetto, Mirtskhulava – Veyret, Nemsadze – Collet, Lockley, Manu – Roussarie (m), Poet (o) – Vunisa, Tranier, Cocagi, Rubio, Hamecher. Remplaçants : Negrotto, Casals, Boukerou, Veau, Vergallo, Garrault, Domec, Giudicelli.

 

Le contexte

Désormais, chaque match peut rimer avec dernier espoir côté Provence Rugby. A 6 longueurs de Dax, les joueurs de Marc Delpoux n’ont mathématiquement plus le droit à l’erreur sous peine d’être condamné à retourner en Fédérale 1 illico presto. C’est donc avec une énorme pression sur les épaules que les Provençaux reçoivent Tarbes, déjà rétrogradé administrativement en fin de saison, en attendant l’ultime verdict qui tombera ce lundi. Dimanche, l’adversaire direct des Noirs, Dax, recevra quant à lui un Mont-de-Marsan en pleine bourre et qui se bagarre pour une place en phase finale. A priori, une rencontre plus difficile pour les Landais mais ce n’est qu’un a priori… Et si les Aixois n’ont pas rattrapé du terrain sur les Landais après la rencontre, de désagréables relents de Fédérale 1 commenceront à se faire sentir.

 

Le scenario

La victoire aixoise acquise ce soir face à des Tarbais qui n’en finissent plus d’étonner cette saison ne souffre d’aucune contestation. D’entrée de jeu, et malgré un vent dans le nez, Tuapati marque en coin après une belle percée de Louis Marrou et des avants qui enchaînent. On est à la 7ème minute et l’euphorie va vite en prendre un coup. Ross Skeate, touché aux cotes, doit laisser sa place après 10 minutes qui avaient démontré son leadership sur l’équipe. Déstabilisés par la perte de leur capitaine, les Noirs semblent démobilisés et les 20 dernières minutes de la première période sont pénibles. Labarthe, auteur d’une très belle prestation, rattrape à la course, d’extrême justesse, son vis-à-vis qui filait à l’essai. Pointée du doigt face à Biarritz, la défense tient bon, jusqu’à la 37ème minute. Après une percée de l’arrière Demai Hamecher, Vunisa est servi est n’a plus qu’à accélérer. Ce qui permet aux Tarbais de rentrer au vestiaire avec un léger avantage du tableau d’affichage, 7 à 8. Ce qui n’est pas immérité.

Labarthe tarbesAu retour des vestiaires, les Pyrénéens ne vont quasiment plus voir le camp provençal. Dès le retour sur le pré, Sola récupère son judicieux coup de pied par dessus, dont le rebond avait été capricieux. Seul, au nez et à la barbe de tout le monde, l’ouvreur aixois file à l’essai (14-8). La suite, c’est aussi cette 50ème minute avec cette séquence sous les perches. Thierry Mallet, l’arbitre, sanctionne trois fois la mêlée tarbaise et inflige un carton jaune pour anti-jeu (après la première pénalité) alors que les Noirs avaient choisi de jouer vite… 4 pénalités qui ne l’ont pas poussé à accorder un essai, de pénalité justement. Mais ce n’est que partie remise, les coéquipiers de Jannie Bornman, leader désigné, mettent la main sur le ballon. Entré à la mi-temps à la place d’un Sonny Cecot KO, Robin Clément varie parfaitement le jeu. La sortie temporaire de Lucas Guillaume à la 65ème minute après une faute dans les airs fait frémir les supporters qui voient l’alignement aixois dépourvu de ses deux meilleures armes en touche… Mais le 3ème ligne aixois va vite revenir sur le pré.

Le temps pour Nesmadze de prendre un 2ème carton jaune côté tarbais (68′). Les Noirs ne lâchent pas leur victoire. Robin Clément récupère un ballon qui traîne, le donne à Anthony Potente, qui attend le soutien et qui le trouve avec le revenant Marika Vakacegu. Qui s’en va entre les perches.

Victoire des Noirs. Avec même un brin de maîtrise.

 

Un homme dans le match / Eddy Labarthe

Quel courage, quelle combattivité, quelle vivacité, quel instinct. Eddy Labarthe (ci-dessus) est l’un des grands artisans de la victoire aixoise. Positionné à l’aile, bien évidemment, le n°14 a été omniprésent. Du haut de son mètre 72, le feu follet aixois aura tout fait : défendu magnifiquement sur Cocagi en première mi-temps alors que celui-ci avait cassé deux plaquages aixois et filait à l’essai, plaqué courageusement devant les imposants trois-quarts tarbais, évité les défenseurs qui ont, en vain, tenté de l’attraper. Et quel bonheur de le voir se rapprocher de son homologue Lucas Caneda. Car quand ces deux-là se mettent à combiner… En plus de « sentir » le jeu, Labarthe est un infatigable combattant. Qui a largement mérité les applaudissements nourris du public qui ont accompagné sa sortie.

 

Les conséquences

La victoire était indispensable aux Provençaux, ce soir, pour continuer à y croire. Si les Dacquois ont pensé, à la mi-temps (7-8), obtenir leur maintien devant leur télé, c’est désormais les Noirs qui vont pouvoir se passionner pour le derby Landais. Dax, qui voit Provence Rugby revenir à deux points, a la pression sur ses épaules. En revanche, en gagnant ce soir, Carcassonne a définitivement assuré son maintien.

 

La réaction

« Cette équipe, comme elle joue aujourd’hui, ne mérite pas de descendre »

Cette victoire est un soulagement ?

Marc Delpoux (entraîneur général Provence Rugby) : Non, ce n’est pas du soulagement. La victoire aurait pu être acquise plus rapidement mais on est obligés de prendre des risques. Je suivais aussi le résultat de Carcassonne. Il est certain que si Carcassonne avait été malmené sur son terrain, on aurait continué de prendre des risques pour aller chercher le bonus. Même si face à Tarbes, le bonus, c’est compliqué. Mais quand on a vu, à l’heure de jeu, que Carcassonne tenait la victoire, on a assuré la nôtre. Ce n’est pas du soulagement parce que Dax ne joue que dimanche…

Qu’est-ce qui t’a plu, ce soir ?

L’abnégation. Parce qu’une nouvelle fois, dans les premières minutes on perd Ross Skeate, on a le « petit » Cecot qui n’est pas bien de toute la première mi-temps… A chaque match on perd deux-trois joueurs ! Ce qui m’a plu, c’est cette volonté de ne rien lâcher avec nos moyens et notre déficit de puissance. Ça a été criant aujourd’hui encore. Pour contrecarrer ça, notre organisation offensive a été efficace. On arrive à trouver des solutions. On a eu 20 minutes en première mi-temps où on n’a plus eu le ballon et on a vu qu’on était mis sous l’éteignoir. Dans la difficulté, on est capables d’imposer notre jeu.

Vous êtes toujours en vie ce soir…

Toujours en vie, oui. Aujourd’hui on est plus qu’à 2 points de Dax. Avec un match en plus. Les Dacquois méritent d’être là où ils sont aujourd’hui. Eux sont allés chercher des victoires à l’extérieur qu’on n’a pas eues encore. Carcassonne aussi. Nous, nulle part… La différence est là. Quand tu as battu Tarbes, qui bat beaucoup d’équipes, quand tu as battu Bayonne, Aurillac, Perpignan, ça fait mal de se dire qu’on est derniers et loin derrière. C’est comme ça. Cette équipe, comme elle joue aujourd’hui, ne mérite pas de descendre, mais un championnat c’est 30 matchs. Et on est trop faibles à l’extérieur.

Comment aller chercher ce résultat lors du dernier déplacement de la saison, à Perpignan ?

J’ai lu dans tout ce que vous avez écrit, qu’on était à 25% de plaquages manqués face à Biarritz. Voilà. Y’a un triptyque qui est : conquête, discipline, défense, si tu ne l’as pas à l’extérieur, tu ne peux pas gagner. S’il te manque un de ces ingrédients… Et l’un découle de l’autre. C’est ça que je demande aux joueurs. L’attitude que j’ai vue à Biarritz, ça me fait ch… Je ne comprends pas ce qu’ils arrivent à faire ici et pas à l’extérieur… Est-ce que mentalement les joueurs seront assez forts pour aller chercher une victoire à Perpignan ? On en a besoin en tout cas…

Galerie photos :

Partager cet article sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Ces articles pourraient vous intéresser :

Évents partenaires

04/03/2024

3, 2, 1… LEVEZ LES MAINS !

Nos partenaires ont relevé les défis emblématiques de Top Chef. De quoi ravir...

Équipe Pro, A la une, Blog

04/03/2024

Provence Rugby / Colomiers : le résumé

Les avants étaient mis à l’honneur avec un total de 5 essais dans...

Blog, Équipe Pro, A la une

01/03/2024

Provence Rugby / Colomiers : l’après match

Groupe, état d’esprit et performances. Bilel Taieb et Mauricio Reggiardo décryptent ce Provence...

Blog, Équipe Pro, A la une

01/03/2024

Compte-rendu : Provence 27 – 18 Colomiers

C’était pourtant mal embarqué avec ces deux essais encaissés en première période contre...

Blog, Équipe Pro

29/02/2024

Ruck Magazine : votre programme de match

Chaque veille de match, retrouvez les toutes dernières infos sur la rencontre et...

Équipe Pro, Blog

29/02/2024

Compo : Nostadt de retour, Gambini dans la cage

Voici les 23 Provençaux qui défieront Colomiers, ce vendredi soir, au stde Maurice-David....

Deviens un

Provençal

Ne manque plus aucune information sur ton club de rugby préféré en t’inscrivant à notre newsletter dès maintenant!